La Tour Philippe Le Bon

Posté par:

Dans une des plus belles villes de Bourgogne, non loin de nos chambres d’hôtes de charme :

tour-philippe-le-bon-dijon-chambres-hotes-charme316 marches. Pas un de plus. Promis. Pas une de moins non plus. C’est ce qui vous sépare du majestueux panorama que propose la Tour Philippe Le Bon.  Construite par les Ducs de Bourgogne, ce signal, symbole de pouvoir, mais aussi lieu de résidence s’élève à 46 mètres au-dessus de la place de la Libération. A vos pieds, Dijon.

La Tour de la Terrasse, c’est son nom original, domine l’ensemble du Palais des Ducs et des Etats de Bourgogne. Il aura fallu tous justes dix ans pour que l’édifice en pierre de Bourgogne prenne la forme qu’on lui connait actuellement. Par sa hauteur, les Ducs de Bourgogne veulent prouver au reste de l’Europe leur puissance. A cette époque, le palais n’est pas aussi fastueux qu’aujourd’hui, mais le Duché de Bourgogne rivalise de puissance avec le roi de France. Son escalier à vis décoré de motifs de branche de vignes, d’escargots ou de feuille d’acanthe dénote cependant d’un intérêt purement pratique. Il permet en effet de desservir le corps du logis principal ainsi que plusieurs salles aux fonctions résidentielles et un ancien observatoire scientifique au dernier étage. L’escalier se termine par une majestueuse voûte d’ogives sculptées.

Une fois à l’extérieur, le surnom de ville aux cent clochers – comme l’aurait assuré François 1er – prend alors tout son sens. Si la flèche de l’église Notre-Dame semble à portée de main, de part et d’autre du centre-ville s’élèvent différents clochers : la cathédrale Saint-Bénigne, l’église Saint-Etienne…

Les murs du castrum, qui entouraient Dijon ont disparu. Sous nos yeux désormais, la place de la Libération dessinée par Jules Hardouin-Mansart, l’architecte de Versailles, s’anime alors que les toits en tuiles vernissées se détachent. C’est que nous dominons ici l’un des plus grands secteurs sauvegardés de France, fraîchement classé au patrimoine de l’Unesco. Au sud, le parc de Colombière se présente comme un point final aux allées du parc, celles que Louis XIV affublait du titre de « plus belles du royaume ». Au loin, par beau temps, on peut apercevoir le Mont-Blanc. Rien que ça !

 

Nos chambres d’hôtes de charme sont à votre disposition pour votre hébergement en route vers Dijon.

Source : j’aime la Bourgogne

0