Le Mâconnais

Posté par:

Dans le Mâconnais, à quelques kilomètres de nos chambres d’hôtes en Bourgogne, la vigne prend un autre visage. Ce n’est plus un rempart rectiligne, bien limité dans l’espace, comme en Côte d’Or ou en Côte Chalonnaise. Au contraire, les terroirs viticoles apparaissent au hasard de conditions plus favorables : dès que le sol, la pente ou l’exposition le permettent, ils prennent le pas sur les champs, les pâturages ou les bois.

macon-chambres-hotes-charme-bourgogneQuittant la Côte Chalonnaise, après un passage en plaine, à l’approche de Tournus, le paysage prend de nouveau de l’ampleur. Vous entrez dans le Mâconnais, pays de transition entre le nord et le sud de la France. L’air change imperceptiblement, s’emplissant d’effluves aux accents méditerranéens.

Le paysage devient contraste, entre vignes et vallons. L’habitat se transforme : les toits aux pentes abruptes du nord cèdent la place à des pentes plus douces, la tuile plate est remplacée par des tuiles incurvées, dites « romaines » comme on en trouve en Provence, des galeries extérieures apparaissent, rappelant qu’ici le temps est plus doux qu’ailleurs, que l’on sait prendre le temps de vivre.

Dans les villages, les églises romanes rappellent le rayonnement important de l’abbaye de Cluny, à deux pas, qui influença la région dès le 10e siècle et jusqu’à la Révolution Française.

Si, pour les vins blancs, le Chardonnay tient ses positions, révélant sous ce climat plus doux des nuances inconnues, plus au nord, le Pinot Noir cède largement sa place au Gamay pour les vins rouges.

N’hésitez  pas à prendre contact avec Carpe Diem, nos chambres d’hôtes en Bourgogne pour votre hébergement lors de votre passage dans la région.

www.route-vins.com

0